Pierre Rabhi

Est-il encore utile de présenter Pierre Rabhi ?

Ce grand défenseur de pratiques agricoles prenant en compte l’environnement et préservant les ressources naturelles se définit lui-même comme un « paysan agro-écologiste sans frontières ». « Sans frontières » car nourri de deux cultures : celle de sa famille algérienne et musulmane, et celle de ses parents adoptifs européens et chrétiens.

Il est écrivain, philosophe, agriculteur (bio, of course) et fondateur du mouvement Colibris, qui tire son nom d’une légende amérindienne :
Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes d’eau avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !  »
Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

Inspirant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *