Dormir dans une maison d’hôtes écologique

Au bout de 8 jours dans le camion, nous avons eu envie d’un peu plus de confort pour recharger les batteries dans tous les sens du terme (et surtout de se laver les cheveux).

Justine voulait un séjour à la ferme, Camille un endroit avec une âme (et du confort), on a tout eu dans notre chambre d’hôtes écologique « Au septième », située dans la campagne bretonne, entre Landonnet et Le Faouêt, au nord de Quimperlé.

Karin, la propriétaire des lieux, nous a réservé un accueil charmant et vrai dans la ferme qu’elle a rénové de ses propres mains.

En plus d’être aux petits soins, c’est aussi une excellente cuisinière. Le petit-déjeuner était fait maison, délicieux, copieux, à base de produits végétariens, issus de l’agriculture biologique, voire du jardin. Que de la qualité.

On a arrêté le temps et on a profité de notre paisible cocon pour nous ressourcer, heureuses d’avoir dégoté cette bonne adresse aux bonnes ondes (sans wifi). L’endroit est calme, beau, simple, en pleine nature et ça fait du bien !

Cerise sur le gâteau, Karin a construit une baignoire extérieure chauffée au feu de bois, que l’on a testée sous une pluie d’étoiles filantes. Magique et indescriptible, sauf à aller le tester soi-même « Au Septième » !

Karin est exemplaire dans sa démarche de développement durable : tous les matériaux utilisés dans l’éco-construction/l’éco-rénovation sont naturels et sains (murs en pierre et bottes de paille, enduits chaux-chanvre, chaux-sable ou argile-terre, liège pour l’isolation du sol, peintures, lasures et cires naturelles dont certaines faites maison, etc.). Un système de récupération des eaux de pluie est en place et l’assainissement des eaux usées est géré par phyto-épuration, tri des déchets, toilettes sèches, compost, etc. Bref, une démarche écologique qui va au bout des choses. Ici, ce n’est pas qu’une promesse publicitaire (si on devait chipoter, on regrettera juste l’utilisation de serviettes de table en papier jetables).

Bacs de compost

Pour aller plus loin :
– Le compostage des toilettes sèches
– Le compostage des matières organiques

Bassins de phyto-épuration

Pour aller plus loin : La phyto-épuration ou le traitement des eaux usées par les plantes

Toilettes sèches

Pour aller plus loin : Les toilettes sèches : les comprendre, les construire, les utiliser

C’est tristes de devoir déjà repartir de cet endroit bucolique que nous prenons la route direction la pointe de Trevignon, au sud de Concarneau, armées de notre jus de pomme fait maison par Karin, goûté au petit-déjeuner ce matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *