Visiter les temples d’Angkor

Conseil 100% Travel&Respect
À Siem Reap, possibilité de louer un scooter électrique pour quasiment le même prix qu’un scooter « classique » : pas de bruit, pas d’essence, pas de pollution 😉

J’avais « visité » les temples d’Angkor à l’occasion de ma participation au Raid Amazones (en savoir plus sur la compétition ici), il était temps pour moi de visiter ces jolies ruines en scooter et sans chrono…

Prêtes à rallier notre hôtel avec notre scooter électrique harnaché !
Sur la route des temples d’Angkor

Bien conseillée par un local, à 17h pétantes, nous partons donc acheter notre billet (37$) pour le lendemain, valable également pour le soir-même, histoire d’aller admirer le coucher de soleil en guise d’introduction romantique. Attention, ne pas oublier de vous couvrir épaules et genoux. Nous, bien sûr on n’y avait plus pensé… mais on a eu de la chance, on est tombées sur 2 gentils français, qui nous ont prêté duvet et pull pour couvrir tout ça. Regardez le résultat :

Temple de Prè Rup
Justine les épaules et les jambes couvertes…

Nous grimpons au sommet de Prè Rup. Beaucoup de touristes ont eu la même idée que nous. La vue est belle sans être extraordinaire, c’est la guerre pour trouver une petite place assise pour apprécier le moment, perturbé par les adeptes de selfies et de poses en tout genre… Bref, pour la tranquillité, on repassera.

Coucher de soleil au sommet de Prè Rup
Coucher de soleil au sommet de Prè Rup
Coucher de soleil au sommet de Prè Rup

Une fois le soleil parti, nous enfourchons notre scooter électrique à travers la forêt de plus en plus sombre, en priant pour qu’il nous reste assez d’autonomie pour rallier la ville…

Le lendemain matin, réveil aux aurores pour profiter au maximum des temples avant l’arrivée massive des cars de touristes. Nous avons eu la bonne idée de demander notre petit-déjeuner à emporter à l’hôtel la veille. On l’apprécie devant Angkor Wat, au lever de soleil. Magique.

Lever de soleil sur Angkor Wat

Le ventre bien rempli, on peut attaquer la visite. Le temple est imposant, les détails (bas-reliefs notamment) sont magnifiques, le lieu est impressionnant. On apprécie d’en découvrir chaque recoin avant l’arrivée massive de touristes.

Nénuphars dans les bassins d’Angkor Wat
Angkor Wat
Angkor Wat, terrain de jeu des singes
Angkor Wat, terrain de jeu des singes
Angkor Wat
Angkor Wat

On poursuit ensuite vers Angkor Thom, où l’on croise quelques concurrents de Pekin Express (made in Italy ou Russia on ne sait pas trop). Les statues au sommet sont des visages sculptés. Joli !

Presque participantes à Pekin Express 😉
Entrée d’Angkor Thom
Angkor Thom
Angkor Thom
Angkor Thom

Fin de la journée par Ta Prohm, notre préféré. C’est le temple dans lequel la nature a repris ses droits, où les racines des arbres poussent dans les vieilles pierres, qui prennent alors la couleur vert gazon. Sous un soleil de plomb, on apprécie ce temple ombragé.

Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm
Ta Prohm

Sur la route du retour, nous avons repéré un temple au bord d’un lac sur Google Maps. Après avoir traversé un pont sur pilotis, avec vue 360 degrés sur un paysage surréaliste, nous atteignons le temple de Neak Pean. On s’y pose quelques minutes tellement l’endroit est reposant. Une jolie découverte à l’écart des temples-phare.

Entrée du temple de Neak Pean

Le soir, on s’offre la « Cuisine Wat Damnak », restaurant tenu par un chef français. Au top du début à la fin : la déco, les cocktails, la bière (IPA s’il vous plaît, un véritable miracle ici), les plats, le dessert et l’infusion. Menu 6 services pour 26€, que demander de plus pour clôturer notre escapade cambodgienne ?

Suivez-nous aussi sur Instagram :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *