1 semaine à l’Île Maurice

Les adresses 100% Travel&Respect :

Lundi 3 décembre 2012 : lâcher de greluches

Après une semaine d’épreuves, de bivouac et de piaillements permanents des 240 greluches, on prend pour la dernière fois le bus direction l’aéroport, et assistons au débarquement de toutes celles qui reprennent l’avion pour Paris. Nous souhaitons bon voyage à notre coéquipière (NB : nous venons de participer au Raid Amazones, à l’île Maurice, du 25 novembre au 3 décembre 2012)
Pour nous, les vacances commencent par la prise en mains de la voiture et l’apprentissage de la conduite à gauche à la créole, direction Mahébourg où nous attend notre lodge (Nativ Lodge & Spa).
Belle surprise quand nous découvrons le lieu dans les faubourgs du village, au bord d’une rivière, le lodge est splendide, moderne, dans un jardin paysager… avec piscine privée !L’accueil est amical, on s’y sent vite bien et comme chez soi. Apéro, samossas et dîner suivis d’un bain de minuit pour fêter la fin du raid comme il se doit…

En savoir plus : Profiter d’une piscine privée au Nativ Lodge & Spa

Nativ Lodge & Spa
Nativ Lodge & Spa
Beignets au Nativ Lodge & Spa

Mardi 4 décembre 2012 : farniente et cap au Nord

Nous profitons encore de notre lodge de luxe et d’un délicieux déjeuner indien avant de partir vers le Nord avec notre vieille Mitsubishi de location.

Arrivées à Grand Baie à la tombée de la nuit (19h), nos prenons possession de notre chambre (Ocean Beach) et filons au « Capitaine », joli restaurant de poisson. Accras, crevettes pânées, camarons, sacréchien nous ravissent.

Ocean Beach, Grand Baie

Journée de dure labeur donc qui se termine à 22h.

Mercredi 5 décembre 2012 : permis de glander

Sérieux petit déjeuner suivi d’un massage balinais d’une heure chacune.

Séance bronzage dans un hôtel étonnamment vide (préparant néanmoins un mariage), autour de petites piscines privées. Nous profitons du wifi pour réserver la suite de notre séjour…

Ocean Beach, Grand Baie

Direction Cap Malheureux pour la fin du retour de pêche où un pêcheur nous explique toutes les ficelles du métier en nous proposant de nous emmener sur l’île d’en face sur son bateau. Très gentil sans être trop intéressé.

Cap Malheureux
Cap Malheureux
Église de Cap Malheureux
Retour de pêche au Cap Malheureux
Retour de pêche au Cap Malheureux
Retour de pêche au Cap Malheureux

En-cas sur la plage publique : fin du stock de samossas d’une cabane de plage puis bière et glace en terrasse en guise de retrouvailles avec quelques amazones, puis départ vers la baie du tombeau où nous avons réservé la prochaine nuit (hôtel les cocotiers).

Le buffet ne nous inspirant pas et à défaut de boui-boui à moins de 10 minutes, nous nous rabattons sur un paquet de Doritos et quelques mojitos devant une rediffusion de PSG-Porto.
Finalement, on n’aura pas tant glandé que ça !

Hôtel les cocotiers, Baie du tombeau

Jeudi 6 décembre 2012 : journée culturelle

Lever aux aurores pour profiter de la journée et visiter une dernière fois le Nord avant de rejoindre le Sud. Nous commençons par un petit déj vraiment pas terrible (à l’image du buffet que nous avons boycotté hier soir) avant d’enchaîner les 2 escales culturelles : le jardin Pamplemousses et le musée du sucre.

Le jardin Pamplemousses et ses nombreuses plantes exotiques (palmiers, bambous, nénuphars géants, flamboyants, arbres à épices, etc.) :

Jardin Pamplemousses
Jardin Pamplemousses
Jardin Pamplemousses
Jardin Pamplemousses
Jardin Pamplemousses
Jardin Pamplemousses
Jardin Pamplemousses

« L’aventure du sucre », musée logé dans une ancienne sucrerie, nous a fait découvrir tous les secrets de la fabrication du sucre en parallèle de l’histoire du pays qui fut aux mains des Hollandais, des Français puis des Anglais :

Musée « L’aventure du sucre »
Musée « L’aventure du sucre »

Après cette pause culturelle, direction la plage de Mont Choisy à la recherche d’un boui-boui pour déjeuner. « La cabane du pêcheur » nous inspire : petite cabane de 5m2 à la déco kitsch, quelques tables au bord de la jetée juste avant la plage (ce qui nous vaut ce calme), mama et serveuse très souriantes et aux petits soins. Une cuisine à tomber par terre. On a eu le nez fin !

« La cabane du pêcheur », Mont Choisy
« La cabane du pêcheur », Mont Choisy
Crabes farcis à « La cabane du pêcheur », Mont Choisy
Terrasse de « La cabane du pêcheur », Mont Choisy

Petit bain sur la plage de Mont Choisy avant de regagner le Morne via la capitale Port Louis où les bouchons nous ont rappelé les joies de la ville.

Marché de Port Louis
Marché de Port Louis

Nos hôtes mauriciens (chambre d’hôtes « face à la mer » au Morne) nous attendent : apéro, discussion très intéressante sur la façon de vivre ici (très proche de la vie dans les DOM-TOM finalement), joli dîner préparé par Monsieur (José de son petit nom) puis dodo.

Vendredi 7 décembre 2012 : luxe, calme et volupté

8h30 pétantes, nous sommes bien « Face à la mer », le petit déjeuner est servi dans la traditionnelle varangue. Vue sur le bleu qui a vu notre canoë passer. Au menu : mangues du jardin, confiture de banane maison, tartines grillées et jus d’ananas frais.

Guesthouse « Face à la mer », Le Morne
Petit-déjeuner à la guesthouse « Face à la mer », Le Morne
Le Morne

Direction les plages publiques du Morne, celles qui restent, entre tous les resorts. Il y a de quoi faire, c’est magnifique !
Petit détour par les spots de kitesurf avant d’aller grignoter quelques samossas sur la plage.

Spot de kitesurf, Le Morne
Spot de kitesurf, Le Morne

Nous prenons ensuite le chemin de Chamarel. En montant sur les hauteurs, vue splendide sur le Morne, la baie et l’île aux bénitiers. On aperçoit enfin le célèbre caillou raté en canoë…

Arrivée dans notre case du soir, magnifique jardin arboré à côté duquel le jardin Pamplemousses n’a qu’à bien se tenir ! Thé glacé dans l’habitation principale aux allures de mas avant de gagner en voiturette électrique notre « Sea view suite » nommée « les 3 mamelles ».

Lacaz Chamarel
Lacaz Chamarel
Lacaz Chamarel

Un petit mot attend monsieur et madame (lol). Nous sommes dans un magazine : lit à baldaquin, salle de bain extérieure, terrasse en bois, varangue et… piscine privée à débordement avec vue sur la baie de Tamarin ! On croit rêver. Bienvenue dans la sea view suite « les 3 mamelles » de Lakaz Chamarel, éco-lodge de luxe !
On savoure, à quelques kilomètres seulement du bivouac de notre première semaine…

Piscine privée à Lacaz Chamarel
Lit à baldaquin, Lacaz Chamarel

Voir plus de photos (salle de bains extérieure, terrasse, etc.) : Se faire plaisir à Lacaz Chamarel

Samedi 8 décembre 2012 : le Sud sucré salé

Après un petit déjeuner de princesses, difficile de quitter notre case…
Avant de partir pour Chamarel, nous réservons la nuit de ce soir à « L’oiseau du paradis » à Blue Bay.

A Chamarel, jolie cascade et terre des 7 couleurs nous font croiser un flot de touristes auquel nous ne sommes pas habituées. Cette formalité de touriste accomplie, nous prenons la route vers le Sud-Est.

Cascade de Chamarel
Terre des 7 couleurs, Chamarel

Retour sur les terres du VTT et de notre arrivée à pied à Bel Ombre. Bizarre de revenir sur ce lieu qui nous paraît aujourd’hui si paisible… Petit plouf à Bel Ombre avant de gagner Blue Bay par une route magnifique au soleil couchant : champs de canne à sucre, palmiers, flamboyants plongeant dans la mer.

Plage de Bel Ombre

Une erreur du copilote nous amène par erreur à Gris-Gris où les falaises ressemblent plus à la Bretagne qu’à l’Île Maurice. Une petite cabane propose différents beignets et samossas, on ne pouvait pas tomber mieux, c’est l’heure du goûter ! Je m’essaierai même au piment frit…
Arrivées à l’oiseau du paradis, la bière et les cacahuètes du mini-bar nous tendent les bras. Puis douche avant de rejoindre le « Jardin de Beauvallon » pour le dîner…

L’oiseau du paradis

Dimanche 9 décembre 2012 : la route du rhum

Petit déj en compagnie des oiseaux au paradis avant d’aller faire trempette à Blue Bay qui porte bien son nom ! Dommage que notre seul tuba prenne l’eau malgré la rustine au scotch de Vincent…

Plage de Blue Bay
Plage de Blue Bay

L’objectif du jour : visite gastronomique et culturelle à la rhumerie de Saint-Aubin. Le domaine étant ouvert à l’exception de l’usine, du moulin et de tout ce qu’il y avait d’intéressant à voir, nous nous dirigeons directement vers la maison coloniale transformée en table d’hôtes pour le déjeuner. Très fin. Nous profitons seules de l’immense varangue telles deux notables du temps des colonies.

S’en suit une dégustation de rhums produits au domaine : le rhum blanc traditionnel et ses rhums arrangés (vanille, café, épices).

Rhumerie de Saint-Aubin
Rhumerie de Saint-Aubin
Rhumerie de Saint-Aubin

Détour par la route du thé dont l’usine est elle aussi fermée ! Conclusion : le dimanche, il faut aller à la plage.

Nous filons donc à la pointe d’Esny, théâtre de nos exploits lors de l’épreuve de canoë à la chaussure perdue…

Pointe d’Esny
Pointe d’Esny

Cerise sur le gâteau, nous rejoignons Mahébourg au coucher de soleil. Notre lodge du premier jour nous attend. La boucle est bouclée.

Sur la route de Mahébourg
Sur la route de Mahébourg
Sur la route de Mahébourg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *