Jérusalem, ville sainte sous haute protection

Décembre 2019

Arrivées de Tel Aviv en sherout (taxi collectif), on nous dépose à deux pas de la vieille ville.

Nous sommes directement plongées dans l’ambiance des petites ruelles pavées et, avant de nous aventurer dans ce labyrinthe, nous décidons de boire un thé dans un petit boui-boui qui nous avait inspiré, histoire de nous mettre doucement en condition…

Le soleil est avec nous et, même si le ciel est menaçant, la douce température ambiante fait un bien fou en plein mois de décembre.

Notre déambulation peut commencer, sans guide ni plan…

 

On s’arrête pour dessiner, prendre des photos. Là où il y a du monde, on se demande quelle est l’histoire de ce monument et pour quelle religion il a compté. Mur des lamentations dans le quartier juif, église du Saint-Sépulcre dans le quartier chrétien…

Quartier juif : 

  

 

Quartier chrétien : 

 

Il ne manquera à notre visite du jour que la mosquée Al-Aqsa sur le Dôme du Rocher, fermée parce que nous sommes vendredi. Ce n’est pas faute d’avoir essayé d’y accéder par toutes les entrées possibles. Des militaires armés jusqu’aux dents nous ont refoulées à chaque tentative.

Tant pis, nous garderons de notre visite du quartier musulman notre passage sur les toits de Jérusalem, là où les enfants jouent à sauter de toit en toit, où les ultras orthodoxes traversent et où les touristes s’échappent un peu de la foule de la vieille ville.

 

Bonne adresse pour manger/boire dans Jérusalem :

Cafe Sira
Ben Sira 1
Voir leur menu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *