3 jours à Kuala Lumpur

Conseil 100% Travel&Respect :
N’hésitez pas à manger dans les nombreux stands de rue, c’est là qu’on mange le mieux 😉

1er juin 2011

Bien arrivées à Kuala Lumpur (KL pour les intimes) où nous avons déjà aperçu les tours Petronas de nuit depuis l’avion puis depuis le bus. Impressionnantes.
Un taxi (avons loupé le dernier métro) nous a amené dans notre nouvelle demeure, dont voici quelques photos pour vous faire profiter des lieux :

« Green Hut guesthouse »
« Green Hut guesthouse »

2 juin 2011

Journée élue la plus fatigante du séjour !
Nous nous levons de bon matin pour aller petit-déjeuner à l’Imbi Market, apparemment le lieu de rendez-vous des locaux.
Nous tournons en rond et, sous cette chaleur accablante, nous décidons de nous arrêter dans un hawker (échoppe de rue) indien. Nous partageons un chicken chapati (crêpe indienne). Nous avons maintenant les esprits plus clairs pour rechercher ce fameux Imbi Market ! Un passant nous l’indique, mais, à l’arrivée, les commerçants remballent. Il est trop tard.

Nous nous dirigeons donc vers Chinatown, le royaume de la copie (montres, stylos, vêtements, chaussures, lunettes, etc). Les reproductions sont d’une qualité épatante… Nous nous baladons à travers ce quartier très commerçant, poursuivons au Central Market (artisanat) puis atteignons le Merdeka Square (Place de l’Indépendance) au coucher du soleil. Nous allons acheter de l’eau en attendant que la nuit tombe car le Sultan Abdul Samad Building qui borde cette place est joliment éclairé.

Chinatown

Chinatown
Chinatown
Chinatown

Palais du Sultan Abdul Samad
Palais du Sultan Abdul Samad

Nous finirons par un petit tour dans Little India, envahie d’échoppes de saris, écharpes, bijoux. Très coloré. C’est usées que nous reprenons le monorail (métro) pour rejoindre notre guesthouse.
A la descente du métro, notre quartier est animé, nous n’avions pas encore vu autant de stands de rue alignés. L’ambiance est très bonne. Nous finirons la journée sur une bière, des calamars frits et des brochettes de poulet satay à partager.

Little India
Little India
Brochettes de poulet satay
Beignets de calamars frits

3 juin 2011

Ce matin, nous sommes debout trèèès tôt (7h30), décidées à obtenir notre précieux sésame pour monter dans les tours Petronas, les plus hautes de la ville (452m).
Au check-out de notre « Green Hut guesthouse », la dame de l’accueil anéantit tous nos espoirs : « it’s too late for Petronas ». En effet, les guichets ouvrent à 9h mais la file d’attente, elle, commence à 6h30 !!! On se console avec un « copieux » petit-déjeuner : sachet de pain de mie posé sur la table, accompagné de deux Tupperwares de beurre et de confiture, ainsi que du thé et du café.

Sur ce, nous décidons de rejoindre notre nouvel hôtel réservé pour notre dernière nuit ici, qui se situe face à ces fameuses tours pour y déposer nos bagages.

Hôtel Maya

C’est allégées que nous allons repérer les guichets où sont vendus les fameux billets.

Billetterie Tours Petronas

Sur place, coup de chance, le marché noir fonctionne : nous rachetons donc 2 billets pour 10h40 à 5€ au lieu de 2€ (ça nous évitera de nous lever aux aurores demain).
10h40, on y est. Petit film de présentation de la compagnie pétrolière Petronas (dont le siège occupe l’une des deux tours) à la limite de la propagande puis nous nous dirigeons vers l’ascenseur qui nous amène au skybridge, pont suspendu qui relie les deux tours au 41e étage, en quelques secondes. La vue est superbe. Nous avons 10 min pour nous prêter au jeu des photos avant de devoir redescendre.

Tours Petronas
Skybridge (pont suspendu) des tours Petronas
Tours Petronas

Nous rejoignons Little india pour un brunch sur le pouce : beignets variés et lait de soja. D’un seul coup, la ville s’arrête, le marché ferme instantanément, ces messieurs s’alignent, sortent chacun leur tapis de prière de nulle part et s’installent. A perte de vue, sur les trottoirs, entre les échoppes, en pleine rue, la prière commence au son du muezzin.

Little India
Little India
Little India
Little India
Prière en pleine rue à Little India
Prière en pleine rue à Little India

Sitôt la prière terminée, la ville reprend son rythme habituel et nous gagnons Central market pour quelques achats. C’est là que nous décidons de nous livrer à une nouvelle expérience : la thérapie très branchée de KL, le « fish spa », qui consiste à plonger les pieds dans un bassin rempli de petits poissons et de les laisser grignoter les peaux mortes. Insolite… mais impossible d’y laisser mes pieds plus de 4 secondes et demi, ça chatouiiiiiille.

Central Market
Central Market

Nous décidons ensuite d’aller voir l’ancienne gare ferroviaire puis les « Lake Gardens », jardin construit par les Britanniques, qui surplombe la ville. Mais il est difficile de se frayer un chemin dans cette ville, entre routes impossibles à traverser et voies ferrées. Nous marchons finalement 3h pour ne pas voir les Lake Gardens et revenons plus éreintées que la veille dans le quartier de Chinatown pour le dîner (fruits de mer épicés « medium » mais qui arrachaient) et les derniers achats.

Chinatown
Chinatown

Notre magnifique suite domine la ville, mais dommage, les tours Petronas sont de l’autre côté…

Les tours Petronas de nuit

4 juin 2011

Il fallait bien que ce magnifique voyage prenne fin un jour, alors voilà, c’est aujourd’hui notre « last one »…
Petit-déjeuner copieux et très varié qui nous permet d’apprécier encore une fois un nasi lemak, un roti canai ainsi que divers gâteaux sucrés du pays.

Hôtel Maya
Petit-déjeuner à l’hôtel Maya
Petit-déjeuner à l’hôtel Maya
Petit-déjeuner à l’hôtel Maya
Petit-déjeuner à l’hôtel Maya

Nous profitons de notre suite avec jolie vue sur la ville, sans les tours, pour un late check out vers 14h, histoire de prendre un peu de bon temps frais avant d’affronter une nouvelle fois la ville torride…

Hôtel Maya
Hôtel Maya

Direction le marché des produits frais de Chow Kit. Après quelques hésitations et beignets, nous nous engoufrons dans un bazar qui débouche en effet, après quelques pas, sur les premiers stands de fruits (mangues, ramboutans, raisins, bananes, fruits du dragon, etc.) puis d’épices, de piments, de légumes. Nous nous frayons un chemin dans des allées de plus en plus sombres et étroites où défilent les poissons (frais voire vivants ou séchés) et les volailles toutes pattes dehors. Ces tranchées nous emmènent enfin au bout du bout, aux redoutables stands de viande. On constate que tout se mange : abats, pattes de boeufs, queues, peaux, pénis, et bientôt, nous voici cernées par une dizaine de têtes de boeufs posées à même l’étal.
L’accueil est particulièrement sympathique, on est loin des quartiers touristiques, nos hôtes ont envie de se prêter aux photos, ils en redemandent. Nous décidons de déjeuner ici, histoire de profiter encore un peu de cette ambiance authentique. Laksa, char kway teow (nouilles de riz épaisses sautées avec des coques, des crevettes, des oeufs, des germes de soja, de la sauce soja et de la sauce au piment), thé glacé et jus de fruits frais. On se régale.

Marché de Chow Kit
Marché de Chow Kit
Marché de Chow Kit
Marché de Chow Kit
Marché de Chow Kit
Marché de Chow Kit
Marché de Chow Kit
Marché de Chow Kit
Marché de Chow Kit
Marché de Chow Kit

Retour tranquille à notre hôtel en passant par le Suria KLCC, le centre commercial des tours Petronas et le parc du KLCC où nous trempons nos pieds dans la piscine et assistons à un spectacle de jets d’eau synchronisés.
20h, petit plongeon dans le spa de l’hôtel, douche et mojito pour conclure cette escapade à Kuala Lumpur.

Hôtel Maya

21h30, nous prenons le monorail pour rejoindre la station de « Sentral », à partir de laquelle un bus va nous emmener à l’aéroport.
23h, enregistrement des bagages et dernier repas malaisien…

Monorail de Kuala Lumpur
Monorail de Kuala Lumpur

Cette fois-ci, c’est terminé. Nous rentrons enchantées de ce voyage.

5 juin 2011

Nous avons bien atterri à Paris. N’avons pas vu passer le vol. Il pleut et demain on travaille ;-(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *