Randonner dans le parc national du Taman Negara

Nuit dans une guesthouse à Kota Bahru en attendant le départ du train de la jungle (6h30) jusque Jerantut, puis bus jusque Kuala Tembeling (embarcadère pour le parc national du Taman Negara)

6h30, ponctualité oblige, notre taxi nous attend.
7h, arrivée à la gare où nous prenons notre billet Kota Bahru-Jerantut (7h de trajet nous attendent dans un train surclimatisé, on se rhabille).

Gare de Kota Bahru
Gare de Kota Bahru

Nous luttons contre le sommeil et le froid mais profitons de splendides paysages à la lumière du petit matin.

13h50, arrivée à Jerantut. Le dernier bateau à Kuala Tembeling (environ 1/2h de Jerantut) partant à 14h, on avait décidé de dormir à Jerantut…avant qu’un taxi nous propose de filer à l’embarcadère en nous assurant qu’on aurait le bateau… Suspens… Quelques kilomètres plus tard, le taxi nous annonce qu’on va devoir changer de voiture. Hop, on monte dans un minibus (il est 14h) et 1/4h plus tard, nous voici arrivées à Kuala Tembeling où l’on paie l’entrée au parc du Taman Negara, une taxe appareil photo et le trajet en bateau. On va donc embarquer. L’aventure peut vraiment commencer ! Nous filons au ras de l’eau vers notre destination en nous enfonçant peu à peu dans la jungle.

Parc du Taman Negara

La lumière devient plus rasante, les passagers de la pirogue se sont tus, nous sommes entrés dans une somnolence rythmée par le bruit des flots et le ronronnement du moteur. Juste le temps d’apercevoir une dizaine de petits culs des gamins Orang Asli (tribu nomade habitant sur le fleuve), nous débarquons, au terme de 3h30 de trajet, sous une magnifique lumière du soir.

Parc du Taman Negara
Parc du Taman Negara
Parc du Taman Negara
Parc du Taman Negara
Parc du Taman Negara
Parc du Taman Negara
Parc du Taman Negara

Nous emmenons nos sacs à la Tahan Guesthouse, 1er effort qui nous laisse augurer de la chaleur et de l’humidité ambiantes.

Tahan Guesthouse
Jardin de Tahan Guesthouse
Accueil de Tahan Guesthouse

Dîner sur un floating restaurant (Mama Chop) : chicken curry et Ayam Tomyam (bouillon très très très épicé) sont au menu.

Restaurant « Mama Chop »
Restaurant « Mama Chop »

Réveil réglé le lendemain matin à 9h pour débuter une graaaande journée de marche dans la jungle…
Faux départ. On ouvre le 1er oeil à midi malgré un gros orage et la prière de la mosquée avoisinante à 5h du mat’ !
Début effectif après petit déj à 13h30.
Traversée de la rivière pour rejoindre l’entrée du parc (nous logeons sur l’autre rive).
A 14h, nous nous enfonçons dans la jungle, enduites de crème anti-moustique, les chaussettes bien remontées en prévention des sangsues.
Après 1/2h de marche, nous arrivons au canopy walkway (pont suspendu à 40m de haut, sur 500m de long). On a ici obtenu le diplôme du courage anti-vertige ! En réalité, la végétation est tellement dense que ce diplôme n’a aucune valeur 😉

Randonnée dans la jungle, direction « Canopy Walkway »
« Canopy Walkway »
Vue du « Canopy Walkway »

Une heure de marche plus tard, aidées des racines des arbres, nous atteignons le sommet de Bukit Teresek (344m), d’où la vue est superbe.

Camille au sommet de Bukit Teresek
Vue du sommet de Bukit Teresek

La descente s’avère plus délicate (orage la veille), boueuse, glissante mais on est encore sur une portion 3 étoiles avec cordes pour aider mamie à descendre…

Une sangsue et une heure de marche plus tard, nous arrivons (enfin ?) au mérité lieu de baignade (lol), Lubok Simpon, qu’une seule de nous expérimentera…
Et une sangsue de plus.

Baignade au Lubok Simpon
Baignade au Lubok Simpon

Retour au bercail sous un ciel menaçant. 3 sangsues à zéro, score final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *